Cercle Généalogique de Rhuys

LES NOTES GÉNÉALOGIQUES DU RECTEUR LE DUIN

Exercice montrant à la fois le recours à un décret de mariage et à une dispense de consanguinité.

Exercice montrant à la fois le recours à un décret de mariage et à une dispense de consanguinité.

Le recteur Le DUIN, curé de la paroisse de Saint Gildas-de-Rhuys, d’origine modeste, est un recteur rigoureux et bien au fait des règles canoniques relatives au mariage. Il mentionne des observations essentielles en note à un acte de mariage célébré par l’un de ses prédécesseurs, le recteur LE SCOUARNEC.

Source : Archives départementales du Morbihan (56) ; BMS 1776-1792 ; vue 165/533. Mariage de Julien LE SEVEN et Marie Renée LE ROUX

Mariage Le SEVEN – Le ROUX

En l’an de grace mil sept cent quatre vingt deux le dimanche vingt deuxieme jour de septembre fut promulgué par premier et dernier ban le mariage futur dentre julien le Seven marinier fils mineur de feu Louis Le Seven et de feue jeanne glajan domicilié de fait et de droit du village de Kerfago decreté par le juge ce cette Abbaye de saint gildas par acte du quinzième jour d’avril mil sept cens quatre vingt un, signé Le Breton greffier et de marie Renée Le roux fille majeure et legitime de pierre le roux et de jeanne le berre aussi

Julien Le SEVEN est mineur (- de 25 ans en Bretagne) et son père est décédé. Il doit donc, pour se marier, obtenir un décret de justice (ou décret de mariage).

Ce décret est très intéressant quand l’acte de mariage n’est pas filiatif, car il donne toujours les noms des parents et des membres de la famille proche.

Acte de mariage SEVEN-LE ROUX (suite)

domiciliée de fait et de droit au même village de Kerfago le vingt cinquième dudit septembre de cette année courante les deux futurs époux ont obtenu une dispense du double lien de consanguinité ou ils sont du quatrième au quatrième degré comme on le voit par cette notice de leurs généalogies

Une consanguinité au 4ème degré (en droit Canon) signifie qu’il faut remonter 4 générations pour atteindre l’ancêtre commun (8 degrés en droit civil). Julien et Marie Renée sont issus de petits-cousins !

En bas de page, le recteur LE DUIN a ajouté une mention qui résume la notice généalogique des époux établie par le recteur LE SCOUARNEC.

 

Acte de mariage SEVEN-LE ROUX (suite)
Cette dispense signée tranchant du tret Vic[aire] gene[ral] plus Bas amet secre[etaire]. insinuation … jour au greffe des insinuations ecclesiastiques de Vannes signée m : p. amet pour le greffier: ils ont également obtenu une dispense de deux bans avec la permission de diffferer la ceremonie de leurs fiançailles jusqu’au jour de leur mariage .aussi signée tranchant du tret Vic[aire] gen[eral] et plus bas amet secre[etaire]: également insinuée à Vannes, signée Chauvaux pour le greffe ; en conséquence ne setant trouvé aucune opposition ni aucun empechement civil ou canonique qui soient venus à nôtre connaissance. Du consentement exprés de Roland
Une dispense de deux bans a également été obtenue ainsi que l’autorisation de célébrer le même jour fiançailles et mariage. Le motif de la dispense n’est pas mentionné. Il peut être multiple mais on le rencontre fréquemment dans le monde maritime : le marin doit s’embarquer d’urgence ! Côté de l’évangile = à gauche; Côté de l’épître = à droite quand on regarde l’autel.
Maria SEVEN-LE ROUX (suite)
Fardet de Kerfago capitaine de gabarre beau-frère et testeur de l’époux et celui de pierre le roux _______________ père de la susdite épouse, ce jour vingt sixième de septembre de lan mil sept cens quatre vingt deux Les memes julien le seven et marie renée le roux ont été dabord fiancés étant du côté de l’évvangile passés à celui de l’épître, ils ont été mariés solennellement et ont reçu la bénédiction nuptiale par le soussigné recteur de cette paroisse qui a reçu leur consentement mutuel et actuel et célébré pour eux la sainte messe ; presens pierre le bourhis + de keraudrin cousin du deux + au quatre a l’époux, symon jego de tumiac parent du

même au trois, pierre mauffret parent des deux deux au quatre jean pierre le pevenic, andré le Seven cousin come Le Bourhis La mère de la mariée, Louis et Pierre Christophe leroux frères de la mariée, pierre le Seven et plusieurs autres qui requis de signer ont déclaré ne le scavoir faire hors quatre mots en interligne approuvés …. rayés nuls etc.…..

Le recteur Le DUIN mentionne à la page suivante que c’est lui qui a ajouté les mentions relatives à la dispense de consanguinité (tableau généalogique).

Une telle notice généalogique disparaît souvent des archives ou se révèle difficile à trouver. Il est bien rare qu’elle soit en ligne. Heureusement, le recteur LE DUIN, en la recopiant au bas de l’acte de mariage, facilite grandement le travail du généalogiste en lui offrant d’un coup quatre générations !